Satisfait ou remboursé ! Vous avez 14 jours après réception pour changer d'avis. Echange gratuit !

Pourquoi les chaussures de "danses de salon" ou "danses latines" ne conviennent pas

 Je vois cinq raisons majeures :

 

  • Les chaussures de danses latines (type chaussures de salsa) sont trop souples pour la pratique du tango, cela nuit à l'équilibre essentiel de la danseuse,
  • la semelle en "croûte de cuir" (sorte de "daim" grossier) accroche trop le sol, ce qui est dangereux pour les genoux à cause des multiples pivots « lents » que réalise la danseuse de tango - sauf sur un sol qui serait ultra glissant,
  • la mousse présente sous les métatarses est trop fine et pas du tout assez amortissante, ce qui a un impact non seulement sur les articulations du pied mais également sur toutes les articulations de la position verticale. En raison de la posture « en milonguero » du couple dansant le tango argentin, le poids du corps de la danseuse est beaucoup plus sur son avant-pied - donc sur ses métatarses - que pour les danses de salon
  • souvent le talon n'est pas assez haut,
  • et... elles n'ont pas le look tango. Les danseurs ne s'y trompent pas ! Beaucoup vont hésiter à inviter une danseuse qui porterait de telles chaussures et qu'ils n'ont pas encore vue danser, pensant qu'elle est débutante.

 

On retrouve également ces défauts chez les marques de chaussures de tango dont la conception date de plusieurs années et n’ont pas su évoluer avec les dernières innovations podologiques.